Soral contre Dieudonné, la guerre du quenelle-business

Arrêt sur images, enquête le 14/12/2013 par Laure Daussy
Un échange de mails révèle un aspect inattendu des rapports entre les deux « antisionistes »

Dieudonné et Soral, ce ne sont pas seulement des écrits ou des blagues « antisionistes » flirtant savamment avec l’antisémitisme, c’est aussi un business lucratif. La femme de Dieudonné, Noémie Montagne, a déposé récemment le mot « Quenelle » (signe de ralliement des partisans de Dieudonné) à l’INPI. Alain Soral n’est pas en reste : outre son site, Egalité et réconciliation, il possède plusieurs sites de vente en ligne de vin ou encore de produits du terroir. Idéologiquement complices, l’humoriste et l’essayiste sont en rivalité commerciale, parfois âpre.

Comme le « Non mais allo quoi » de Nabila, la « quenelle » de Dieudonné est désormais une marque. Ce signe de ralliement des partisans de Dieudonné, entre salut nazi et bras d’honneur (dont nous vous parlions ici et ici) a été déposé fin octobre par la compagne de Dieudonné, Noémie Montagne, à l’INPI (institut national de la propriété industrielle). C’est ce que révèle cette semaine le blog Al-Kanz . Ainsi, lorsque l’on tape le mot-clé “quenelle” sur le site de l’INPI, on tombe sur deux marques “quenelle” et “quenelle+” (en plus des traditionnelles quenelles de Lyon). Dieudonné semble vouloir utiliser le mot quenelle pour vendre des boissons portant cette marque. En effet, la fiche indique que la quenelle est une marque de boisson alcoolisée et non alcoolisée. La seconde, “quenelle+”, est déposée comme une marque relative aux télécommunications et à Internet.

Un petit tour sur le site de la boutique de Dieudonné montre que la quenelle et autres produits dérivés de l’humoriste sont déjà devenus un vrai business. Sur le site, on trouve pêle-mêle des tee-shirt « gradués » avec la Quenelle sur l’épaule (20 euros) (ci-contre), des mugs avec des phrases des spectacles de Dieudonné (un lot de 6 pour 22 euros), une peluche de Dieudonné en forme d’ananas, en référence à une chanson d’un de ses spectacles, dans laquelle il transformait la chanson d’Annie Cordy  » Chaud cacao » en « Shoah nanas ». L’humoriste soutient de son côté que la chanson fait référence à des « Chauds ananas ». Il a été condamné en novembre à 28.000 euros d’amende en appel pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale suite à cette chanson. Les peluches, elles, sont toujours en vente.

Qui achète ce type d’objet ? Ce mercredi, un hacker voulant dénoncer le racisme de Dieudonné a décidé de rendre publics les noms des « quenelliers » acheteurs, et a hacké le site de Dieudonné. Sur un blog créé exprès, il a publié ce jeudi les noms et mails de personnes ayant acheté un objet sur le site, ou de personnes ayant posé en effectuant une quenelle dans cette liste de photos publiées sur le site de l’humoriste. Mais la guerre fait rage : le soir même,c’est son blog qui était hacké.

« J’ESPÈRE QU’IL NE FAUDRA PAS VOUS PAYER DES DROITS POUR ÊTRE ANTISÉMITE »

Une chose est sûre, l’entourage de Dieudonné veille sur la quenelle. Il semble d’ailleurs que le torchon brûle à ce propos entre Alain Soral et l’équipe de Dieudonné, pourtant tous deux anciens co-équipiers sur la liste « antisioniste » aux Européennes de 2009. En témoignent ces échanges de mails entre Soral et Noémie Montagne, rendus public par un site plutôt proche de la droite israélienne, JSS News. Voici ce qu’écrit Montagne à Soral : « J’ai aperçu sur internet un autocollant ER (ndlr: Egalité et Réconciliation) qui reprend la quenelle de Dieudonné ainsi que l’ananas ! (…) À l’unanimité, nous sommes assez choqués que vous repreniez sans notre aval ni celui de Dieudonné les symboles de reconnaissance de celui-ci, pour en faire du commerce et systématiquement coller ces symboles à votre association. Je comprends que nous puissions être des alliés face au sionisme mais une association complète avec Égalité et Réconciliation ne saurait être judicieuse pour l’image de Dieudonné. Non pas qu’il s’oppose à vous mais uniquement parce que Dieudonné veut rester INDÉPENDANT. Il n’adhère d’ailleurs à aucun parti. Il est Dieudonné. »

Dieudonné

Soral rétorque : “Vous nous reprochez quoi ? De profiter un peu de la dynamique de la quenelle ?! Il ne manquerait plus que ça que nous n’en profitions pas à E&Ralors que nous mouillons le maillot avec vous depuis bientôt dix ans !” Avant d’ajouter, dans un ultime aveu : “J’espère que demain il ne faudra pas aussi vous payer des droits pour être antisémite ?” Malgré ces échanges, il semble que la collaboration entre Dieudonné et Soral soit toujours d’actualité. Joint par @si, le secrétariat d’Egalité et Réconciliation indique que le site vend toujours la BD « Yacht people », (Scénario de Soral, dialogues de Dieudonné).

LE BUSINESS SORAL

Soral n’est pas en reste dans le business. En plus de son site Egalité et réconciliation, il propose plusieurs autres sites, spécialisé dans différentes ventes en ligne. Comme le précise l’enquête du site « Article 11.info », Soral détient 80% des parts d’une société (SARL Culture pour Tous) qui se subdivise en quatre sites distincts de vente en ligne.

Dans une vidéo, il explique cette entreprise d’e-commerce : « Une logique de solidarité et de réseau. Nous faisons travailler des gens de notre mouvance.(…) Nous aidons des gens d’Egalité et réconciliation qui sont souvent en difficulté économique de par leur compréhension du monde, à monter des entreprises ».

soral_sites_ok par asi

 

En réalité, c’est aussi un objectif lucratif. Selon le site Article 11, les statuts de la SARL précisent : « Chaque part sociale confère à son propriétaire […] un droit égal dans les bénéfices réalisés« . Et les bénéfices ne sont pas totalement anodins, précise l’enquête. En 2012, Culture pour Tous a déclaré un chiffre d’affaires de 640 400 €, pour un résultat net de 64 300 €. Les parts de Soral lui auraient ainsi rapporté 51 440 €.

Dans cette galaxie web, un site est spécialisé dans l’édition. Il se nomme Kontre-culture, et propose les livres écrits par Soral (et Dieudonné), ainsi que d’autres livres de la mouvance d’extrême-droite antisémite. Une décision du tribunal de Bobigny en référé en novembre a d’ailleurs considéré que plusieurs des livres vendus relevaient de « négation de crime contre l’humanité » et de « provocation à la haine raciale » et a demandé le retrait de la vente dans un délai d’un mois de « Anthologie des propos contre les Juifs, le judaïsme et le sionisme » de Paul-Eric Blanrue, et le retrait de plusieurs passages de quatre autres livres, vendus également sur Kontre-culture : « La France juive » d’Edouard Drumont, « Le salut par les juifs » de Léon Bloy, « Le juif international » d’Henry Ford et « La controverse de Sion » de Douglas Ree. L’antisémitisme, donc, mais aussi le sexisme le plus gras. Ainsi, on trouve aussi sur Kontre-culture, des livres comme « Sexe et caractère » de Otto Weninger qui théorise l’infériorité des femmes par rapport aux hommes.

« ON N’EST PAS TOUS MUSULMANS, ON BOIT DU VIN »

Plus étonnant, le business du vin. C’est l’objet du site Sanguisterrae. Soral le présente ainsi dans sa vidéo : « on défend le patrimoine français qui est le vin », tout en glissant: « On n’est pas tous musulmans ».Sanguisterrae s’adresse aux amateurs relativement fortunés : la caisse de six bouteilles de Gevrey Chambertin 2007 s’achète 180€. On trouve aussi pour 80 € douze bouteilles de Beaujolais arborant une étiquette revendiquant la « quenelle viticole ». La cuvée, promet le site d’E&R, « ravira tous les aficionados des désormais fameuses ’’quenelles’’, signe de ralliement des derniers hommes libres« .

sanguisterrae

Le site est géré par un proche de Soral, Charles-Alban Schepens, qui s’était présenté sur la liste antisioniste de Dieudonné lors des élections européennes de 2009, selon Streetpress. Il possède par ailleurs un restaurant à Paris, « Au raisin doux », QG d’Alain Soral et des soraliens. Lui même proprétaire de vignes et négociant en vin, il confie à @si son « respect et son admiration pour Soral, qui a un vrai talent, des analyses pertinentes ». Ancien militant FN, Shepens se dit maintenant proche du CDCA, la Confédération de défense des commerçants et artisans, syndicatconsidéré comme proche de la mouvance poujadiste. Interrogé sur les prises de position antisémites de Soral, il répond : « je ne renie pas mes anciennes idées, je suis pour la liberté, c’est très bien que Soral vende des livres que l’on ne trouve pas ailleurs ». Et d’ajouter : « Ca vous perturbe beaucoup l’antisémitisme, vous. Moi je ne suis pas concerné. Ce n’est pas un sujet qui me touche. Ca vous touche peut-être personnellement ».

Un autre viticulteur qui fournit le site s’appelle Jean-Paul Décourd, producteur à Saint-Clément sur Valsonne (69). Joint par @si, il assure, lui, n’avoir aucun lien avec Soral. « Je suis viticulteur, je fournis du vin, point. J’en fournis à tout le monde, j’en ai fourni récemment à une mairie PS ». Ses seuls contacts sont avec Charles-Alban Schepens, qu’il qualifie « d’ami« , mais avec lequel il n’a jamais parlé de politique, ajoute-t-il. Selon Rue 89, il a fourni 2 000 de ses 5 000 bouteilles de Beaujolais au site.

Quant à la « quenelle viticole » qu’on lui a demandé de poser sur les étiquettes de ses bouteilles quelle signification? Pour lui, une quenelle semble n’être qu’un plat : « Les quenelles sont très appréciées à LyonJ’ai supposé que la quenelle viticole était dans le cadre d’un repas gastronomique autour du plat des quenelles ». Lorsqu’on lui dit que c’est un geste pouvant être interprété comme antisémite : « : Peut-être, je ne suis pas allé chercher jusque-là ». Nous avons contacté également la société de transport, dont le logo est présent sur le site, Logivin, dont le responsable semble tomber des nues, et découvrir le personnage de Soral. « J’ai cherché sur inrternet le nom d’Alain Soral quand j’ai écouté votre message. Vous m’apprenez quelque chose sur un de nos clients ». « On transporte leur vin comme la Poste transporterait leur courrier, on n’a rien à voir avec leur idées ».

Quenelle

 

Autre site proche de Soral, un site « survivaliste »,« instinct de survie ». Objectif : « Renouer avec des connaissances basiques que des décennies de consommation effrénée et de modernité nous ont fait oublier: dormir en pleine nature, allumer un feu, s’adapter à la fatigue, résister aux intempéries… le tout grâce à des gestes et à un équipement appropriés. » Ou comment surfer sur le survivalisme à l’américaine, et se faire de l’argent au passage.

picto Comment, vous n’avez pas encore de « Sac d’évacuation » à 467 euros ?

soral_survie par asi

Le site propose aussi des formations, par exemple un stage de deux jours « pour découvrir l’autonomie sur un écodomaine » (240 €) ou une journée d’initiation à la mécanique en Ile de France (dans un lieu tenu secret jusqu’au dernier moment) intitulée « Familiarisation avec l’environnement sous le capot » (100 €).

Dernier site à graviter autour de Soral, le site « Au bon sens.fr », spécialisé dans les produits « sains et enracinés« . Dans une vidéo mise en ligne sur internet, les deux fondateurs ne cachent pas leur proximité avec Egalité et réconciliation. Ils se présentent comme « responsables de section locale » et détaillent leur objectif : « On s’est très tôt intéressés à l’empoisonnement quotidien, la nourriture, l »alimentation« . Ils veulent « sortir de la spirale de l’hyper médicalisation« , et privilégient « l’industrie française ».

soral_aubonsens par asi

Nous les avons contactés par mail. Voici leur réponse :« Nous ne souhaitons pas répondre à vos questions : nous ne pouvons pas avoir confiance en vous et ne savons pas comment vous reproduirez l’information finale. » Suivi d’un PS à propos de notre contrainte de temps : ‘« Vous »réalisez cette enquête pour demain au plus tard » ? C’est pas joli de faire ses devoirs la veille… « 

Le quenelle business, enfin, inspire manifestement certains partisans de Dieudonné. Certains se sont lancés dans le « Porno-quenelle », comme le raconte cette enquête de Streepress« Soral et Dieudonné, ce sont eux qui ont éveillé ma conscience. C’est une manière de les remercier » explique le fondateur du site Pornoquenelle.com. « Il y a un gros problème de porn addiction en France. Tous ces branleurs, pas politisés, on peut les sensibiliser. Ce n’est pas facile de faire passer un cours sur le sionisme mais peut-être qu’avec le porno c’est possible », explique-t-il. Interrogé par Streepress, Dieudonné décline toute responsabilité dans « Porno Quenelle ». Tout en se réjouissant que  » Dieudonné inspire beaucoup de monde« .

Contactés par @si, Dieudonné, Noémie Montagne et Alain Soral n’ont pas donné suite.

Publicités