Réprimer fièrement et sans complexe la précarité

Les transports lyonnais, TCL, lancent une campagne contre la fraude, sur le thème « frauder il n’y a pas de quoi être fier. » http://www.tcl.fr/Pages-annexes/La-fraude-sur-le-reseau-TCL
Des stickers tailles réelles ornent dorénavant les couloirs du métro (désespérément vierges de tout tag) mettant en scène une jeune femme qui se cache derrière les panneaux d’informations.
metro_1280x768pxhd11fev-2
Je tiens à souligner l’effort de la TCL qui en a rêvé mais qui ne l’a pas fait, et qui n’a pas choisit un bougn… ara… une personne à consonnance maghrébine en jogging, mais une femme en jaune poussin (qui aurait mieux fait de payer son ticket plutôt que de s’acheter un sac assorti à son pantalon, espèce de pétasse superficielle qui ne mise que sur son cul pour réussir, salope… Oups !)

Le principe c’est l’anonymat du contrôleur pour une double finalité : choper ce salaud de fraudeur et ne pas incommoder l’honnête citoyen exemplaire qui devrait servir de modèle à tous ces connards de parias de merde qui vivent comme des parasites sur le dos de la société qui les entretient, ces profiteurs qui empêchent les carrés de tourner rond… oups, je m’emporte très légèrement.

Le message, on a compris, même la gueule dans le cul en allant bosser (oui parce qu’on va bosser nous avec le premier métro, pas comme le fraudeur qui lui rentre de boîte de nuit, parce que ça de l’argent pour picoler il en a le paria ! Oups…), c’est qu’il est honteux de frauder, c’est même passible du purgatoire, mais ça la foutrait mal de le dire dans une République laïque civilisée.

Comme si frauder était un choix.
Ou plutôt comme si ça en était forcément un.
Comme si la pauvreté était honteuse et qu’elle devait nous condamner en plus à l’isolement (comme si elle ne nous y condamnait pas déjà…).
Comme s’il était possible de se sortir d’une situation de précarité sans moyen de se rendre à l’endroit qui nous permettra éventuellement de nous sortir de cette situation.
Comme si à la violence d’une situation devait s’ajouter la stigmatisation.
Et puis merde, cachez ce pauvre que je ne saurais voir !

Et si frauder est un choix, une revendication légitime, parce que les transports devraient être gratuits et que je n’ai pas honte mais que je suis libre de le revendiquer comme nous devrions touTEs le faire ? Putain de cigale dans la fourmilière (et c’est pour ça que j’espère… accordéon… oups ^^)

PS : un ticket coûte 1€70

http://www.lyonmag.com/article/58101/les-tcl-misent-sur-le-controle-en-civil-pour-lutter-contre-la-fraude

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s