A propos du CCIF, islamophobie dans le texte

Le CCIF, Collectif Contre l'Islamophophie en France, a frappé l'opinion avec une action au potentiel de sympathie élevée. Il a organisé une distribution de pains au chocolat le 10 octobre sur le parvis de la gare Saint Lazare, entendant protester, à juste titre, contre les récentes déclarations de Jean-François Copé .

ccif

Ce happening a notamment trouvé écho auprès du Huffington Post, ce qui permettra sa diffusion massive sur les réseaux sociaux, et cela suffira à accroître sa cote de popularité auprès de militants antiracistes au quotidien qui n'avaient jusque là sans doute jamais entendu parler de ce collectif.

J'ai une tendance, liée à mon expérience personnelle, que certains qualifieront peut-être à juste titre, là n'est pas la question, de paranoïa, à me méfier de tout ce qui parait "trop beau, trop vite, trop fédérateur", et puis avant de relayer un lien, je vais voir tout naturellement ce qu'il en est dit à la source, et ce malgré, dans le cas présent, ma confiance dans le média qui relaie l'information.

Collectif contre l'islamophobie… arf, islamophobie dans le titre… premier marqueur d'alerte. J'ai toujours en tête cette phrase de Caroline Fourest et Fiammetta Venner :

"Le mot “islamophobie” a été pensé par les islamistes pour piéger le débat et détourner l’antiracisme au profit de leur lutte contre le blasphème. Il est urgent de ne plus l’employer pour combattre à nouveau le racisme et non la critique laïque de l’islam" (article complet sur le site Prochoix).

Le deuxième marqueur d'alerte s'allume dés l'ouverture de la page, où le collectif se vante de son opposition à Charlie Hebdo dans leur choix de publier des caricatures de Mohamed dans un numéro qui ambitionnait de répondre aux évènements qui ont suivi la diffusion d'une vidéo manipulatrice qui caricaturait le prophète, et dont on connait aujourd'hui les tenants et les aboutissants. (voir ma balle d’humeur à ce sujet)

Je procède alors comme je le fais toujours face à un site que je ne connais pas et que je n'ai pas forcément le temps de démonter, je vais voir les liens vers lesquels ils amènent leurs lecteurs à aller. Et là Oumma.com.

En 15 secondes mon opinion est donc faite, ce qui correspond à l'équation expérience + paranoïa x convictions personnelles / intransigeance.

Je décide alors de partager mes conclusions auprès des personnes que j'ai en contact virtuel, mais alors comment argumenter sans passer pour une fasciste de la concession et de la rigueur informative ? Comment faire valoir autre chose que mon expérience qui me suffit à forger mon opinion et que je me sens capable d'asséner comme une vérité, et qui viendra ternir ce que certains sont contents d'avoir pu trouver loin de la ligne des médias traditionnels et de l'absence de réaction des association antiraciste plus "conventionnelles" ?

Ce qui est bien avec ce genre de site c'est qu'on est jamais déçu, et il suffira d'un lien pour que tout doute soit, je le crois et ose l'espérer, car je suis aussi naïve qu'intolérante, levé : LIEN en question…

Je pense que finallement l'inertie apparente par le manque d'action médiatiquement viable de la part d'association auxquelles ont ne peut pas prêter de double langage, fait que nous avons tendance à nous fédérer autour de nébuleuses dont les intérets ne sont pas de servir les populations qu'ils sont censer défendre, mais bien de les diviser avec ceux qui veulent les défendre sincèrement. Certaines diront choisir l'humour comme les Indivisibles, d'autres les principes de la République comme les Indigènes de la République et d'autres se contenteront d'afficher leur communautarisme et de vouloir distribuer des points aux horreurs de l'Histoire comme Kémi Seba et Dieudonné.

Restons vigilants.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s