Commission sur le racisme et le négationnisme à l’université Jean-Moulin Lyon III

Le 15 novembre 2001, le ministre de l'éducation nationale, Jack Lang, décide la création d'une Commission sur le racisme et le négationnisme au sein de l'université Jean-Moulin Lyon III.

La création de cette commission trouve son origine dans l'apparition d'un certain nombre d'affaires ayant rapport au racisme et au négationnisme au sein de l'université française, notamment dans l'université lyonnaise.

La commission présidée par Henry Rousso se penche sur l'histoire de cette université (dont sa création, après la scission avec l'université Lyon II fondée après 1968 et marquée à gauche).

Elle analyse les deux reproches généralement faits à cette université, à savoir l'enracinement, à la fin des années 1970, d'un noyau d'enseignants engagés à l'extrême droite ainsi que des agissements négationnistes symbolisés par les affaires qui ont traversé l'histoire de l'université (affaires Roques, Notin et Plantin).

 

Sept parties :

– La fondation (1968-1974) ;

– Les débuts ;

– Le noyau d`extrême droite ;

– Le négationnisme à l'université : Robert Faurisson, Henri Roques ;

– L'affaire Notin, le problème public ;

– Lyon, capitale du négationnisme ? ;

– L'affaire Plantin et ses séquelles

 

Lire le rapport

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s